Entretien avec Nicolas Poirier : « C’est peut-être à la condition de laisser affleurer les résidus d’images sauvages qui nous hantent que la création artistique peut opérer »
Entretiens/Philosophie

Entretien avec Nicolas Poirier : « C’est peut-être à la condition de laisser affleurer les résidus d’images sauvages qui nous hantent que la création artistique peut opérer »

Nicolas Poirier est chercheur et enseignant en philosophie et en science politique, rattaché au laboratoire Sophiapol de l’université Paris-Nanterre. Spécialiste de la pensée de Cornelius Castoriadis et de Claude Lefort, il a notamment publié L’ontologie politique de Castoriadis. Création et institution (Payot, 2011) ou encore Canetti. Les métamorphoses contre la puissance (Michalon, 2017) et Cornelius Castoriadis, Du chaos … Lire la suite

« Nous anarchistes immoralistes » ou le darwinisme au regard de la religion
Philosophie

« Nous anarchistes immoralistes » ou le darwinisme au regard de la religion

La religion est un concept dangereux. Pour tout un tas de raisons et par tout un tas de voies différentes, elle entre dans nos vies toujours pour le meilleur en ce qui nous concerne, nous, anarchistes immoralistes. Car son étude nous a permis d’asseoir définitivement notre conception de l’individu émancipé des dogmes. Parce que nous … Lire la suite

Entretien avec Jérôme Lèbre : « Qu’est-ce que l’indignation ? Le sentiment de l’injustice »
Entretiens/Philosophie

Entretien avec Jérôme Lèbre : « Qu’est-ce que l’indignation ? Le sentiment de l’injustice »

Jérôme Lèbre est philosophe. Normalien, il est professeur de philosophie en classes préparatoires littéraires, habilité à diriger des recherches, directeur de programme au Collège international de philosophie, membre associé du Centre de recherches en philosophie allemande et contemporaine de l’Université de Strasbourg (Crephac) et de l’Equipe de recherche sur les rationalités philosophiques et les savoirs de … Lire la suite

Entretien avec Olivier Lexa : « Je reste abasourdi que la philosophie léonardienne n’ait été l’objet d’aucune étude approfondie »
Entretiens/Musique/Opéra/Philosophie

Entretien avec Olivier Lexa : « Je reste abasourdi que la philosophie léonardienne n’ait été l’objet d’aucune étude approfondie »

Olivier Lexa est metteur en scène, dramaturge et écrivain. Actuellement doctorant en histoire, sous la direction de Philippe Jockey à l’Université Paris-Nanterre (titre de sa thèse : Orphée et l’orphisme, de la religion philosophique à l’avènement de l’opéra, VIe av. J.-C.-1600), il collabore régulièrement dans nos pages. Il a travaillé pour le Teatro alla Scala (Milan), La Monnaie (Bruxelles), … Lire la suite

Entretien avec Pierre-Henri Tavoillot : « La soumission, c’est l’annihilation de la liberté, l’obéissance c’est la condition de la liberté »
Entretiens/Philosophie

Entretien avec Pierre-Henri Tavoillot : « La soumission, c’est l’annihilation de la liberté, l’obéissance c’est la condition de la liberté »

Pierre-Henri Tavoillot est philosophe et écrivain. Maître de conférence à Paris-Sorbonne, Sciences Po Paris et Président du Collège de Philosophie, il est aussi codirecteur de la collection « Nouveau collège de philosophie » chez Grasset. Parmi les ouvrages qu’il a publié, nous pouvons retenir Le Crépuscule des Lumières (Éditions du Cerf, 1995), Qui doit gouverner ? Une brève histoire de l’autorité … Lire la suite

Entretien avec Franck Leibovici : « les opérations d’écriture sont habituellement invisibilisées, elles sont pourtant des lieux névralgiques de pouvoir »
Arts/Entretiens/Philosophie

Entretien avec Franck Leibovici : « les opérations d’écriture sont habituellement invisibilisées, elles sont pourtant des lieux névralgiques de pouvoir »

Franck Leibovici est poète et artiste. Il a publié aux éditions Questions théoriques des documents poétiques (2007), (des formes de vie) – une écologie des pratiques artistiques (en coédition avec Les Laboratoires d’Aubervilliers, 2013) et bogoro (2016). Dans son nouvel ouvrage, des opérations d’écriture qui ne disent pas leur nom (Questions théoriques, 2020, préface de … Lire la suite

Marcel Duchamp et « La Mariée mise à nue par ses célibataires même »
Arts/Esthétique/Philosophie

Marcel Duchamp et « La Mariée mise à nue par ses célibataires même »

On doit à Marcel Duchamp la plus grande révolution de l’art contemporain avec l’invention du concept de ready-made depuis sa célèbre pièce La Fontaine. Il détruit alors d’un geste toute la valeur accordée au travail de l’artiste. Les notions de savoir-faire et d’artisanat n’ont plus lieu d’être avec l’acception de La Fontaine comme œuvre d’art. … Lire la suite

Choisir la musique pour s’affranchir de la norme
Musique/Opéra/Philosophie

Choisir la musique pour s’affranchir de la norme

De la vie pulsionnelle Lorsque l’on parle d’émancipation, les vecteurs invoqués ne sont jamais que des artefacts sociétaux qu’on a pris l’habitude de prendre en référence. La famille, la parentalité, la vie professionnelle sont autant de causes entendues comme étant une norme extatique, une sorte de ligne d’arrivée où les prétendants à la vie réussie … Lire la suite

Amuse-bouche culturel | Pérégrinations au Musée Maillol : le visiteur de musée « intus et in cute »
Arts/Esthétique/Expositions/Musées/Philosophie

Amuse-bouche culturel | Pérégrinations au Musée Maillol : le visiteur de musée « intus et in cute »

Aux musées, deux sentiments immergent les visiteurs : la fierté et la honte. Superbia L’orgueil de celui pour qui tout a joliment été mis en scène est palpable. Le visiteur est venu fier de sa démarche, concéder de son temps précieux et de son attention fugace au travail de toute une vie. Fort du rôle que lui … Lire la suite

« Si c’était à refaire, je commencerais par la Culture » #1
Plaidoyer pour la reconnaissance d’une culture légitime différentielle et évolutive

« Si c’était à refaire, je commencerais par la Culture » #1

Il existe aujourd’hui certains « grands mots », symboles à eux seuls d’affrontements au sein de notre société française. De plus en plus, ces grands mots sont devenus des gros mots crissants aux oreilles des individus « hyper-modernes »[1]que nous sommes. Leurs simples échos nous font pressentir l’odeur de la discorde et de la violence, aussi de la mort … Lire la suite