Entretien avec Marielle Macé : « Le seul ennemi qu’il faut avoir, c’est celui qui ne voit pas le problème » (2/2)
Entretiens/Littérature/Philosophie

Entretien avec Marielle Macé : « Le seul ennemi qu’il faut avoir, c’est celui qui ne voit pas le problème » (2/2)

Pour retrouver la première partie de cet entretien avec Marielle Macé, cliquez ici. En août, Marielle Macé publiait Sidérer, considérer. Migrants en France, 2017 (Verdier). Nous avons souhaité nous entretenir avec elle. Dans la première partie de la discussion, il a été question d’une attention à réveiller, pour et vers les vies ravagées des migrants. Marielle Macé nous … Lire la suite

Entretien avec Marielle Macé : « Ma colère veut aller vers plus d’amour de la vie, de la vie collective » (1/2)
Entretiens/Littérature/Philosophie

Entretien avec Marielle Macé : « Ma colère veut aller vers plus d’amour de la vie, de la vie collective » (1/2)

Marielle Macé est née en 1973. Normalienne, agrégée de lettres, elle enseigne à l’E.H.E.S.S., à l’E.N.S. et comme professeur invitée à l’Université de New-York. Après des recherches consacrées successivement au genre de l’essai (Le temps de l’essai, Belin, 2006), à la figure du lecteur dans la littérature moderne (Façons de lire, manières d’être, Gallimard, 2011), … Lire la suite

Postérité philosophique de Proudhon | Vers une société équilibrée ?
Philosophie/Postérité philosophique de Proudhon

Postérité philosophique de Proudhon | Vers une société équilibrée ?

Mythe et morale Cette troisième partie de notre étude pourrait faire penser que la philosophie de Proudhon est une téléologie. L’interpréter comme telle serait bien évidemment un contresens quant à la pensée libertaire :  la  fin  n’est  jamais  en  soi,  extérieure  aux  agents  sociaux.  Eux-mêmes  l’élaborent spontanément, et de manière immanente. Néanmoins, en s’intéressant à … Lire la suite

Postérité philosophique de Proudhon | L’antinomie comme loi de la pensée
Philosophie/Postérité philosophique de Proudhon

Postérité philosophique de Proudhon | L’antinomie comme loi de la pensée

La dialectique sérielle Grand lecteur de Kant [39], Proudhon partage avec le philosophe allemand l’intuition que la connaissance est toujours phénoménale. Mais la réalité phénoménale donne souvent l’apparence d’une grande confusion. Comment alors créer l’ordre à partir de cette variété ? D’après Proudhon [40] , deux l’histoire de la philosophie comprend deux directions principales: la première, … Lire la suite

Secrète blessure | « Circonfession » de Jacques Derrida
Lectures/Philosophie

Secrète blessure | « Circonfession » de Jacques Derrida

Ceci n’est pas un livre de philosophie. L’intégralité de Circonfession se lit dans la marge inférieure d’un autre texte, la Derridabase[1], index à 31 entrées que Geoffrey Bennington consacre au philosophe. La forme est surprenante, et se revendique comme telle : Derrida espère mettre en défaut la consignation exhaustive de son œuvre, en produisant un … Lire la suite

Postérité philosophique de Proudhon | Proudhon, Sorel : deux postures philosophiques
Philosophie/Postérité philosophique de Proudhon

Postérité philosophique de Proudhon | Proudhon, Sorel : deux postures philosophiques

Le « retour à Proudhon »: 1900-1920 [8] La rencontre de Sorel avec la philosophie de Proudhon a lieu dans un moment de « retour à Proudhon ».  Mais  la  vue  d’ensemble  de cette  période  est obstruée  par  un  nom.  En  effet,  qui entreprend une recherche sur le Bisontin est d’emblée confronté au nom du … Lire la suite

Postérité philosophique de Proudhon | Proudhon, prophète sans honneur ?
Philosophie/Postérité philosophique de Proudhon

Postérité philosophique de Proudhon | Proudhon, prophète sans honneur ?

Étudier la postérité philosophique de Proudhon (1809-1865) n’est pas sans poser de problèmes méthodologiques. Tout d’abord, Proudhon n’a pas eu à proprement parler d’héritiers. Le plus exigeant, le plus fidèle dans sa lecture fut sans doute Georges Sorel. Mais, à la différence d’autres philosophes qui furent ses contemporains, Auguste Comte notamment, Proudhon ne donna pas … Lire la suite

Phénoménologie et marxisme | Une dialectique de la dialectique
Phénoménologie/Phénoménologie et marxisme/Philosophie

Phénoménologie et marxisme | Une dialectique de la dialectique

Comment lier cette conception d’un sujet support de toute signification avec les aboutissements de la dialectique marxienne, selon laquelle  le matériel est le socle sur lequel va se bâtir l’idéel ? Pour éviter de simplement les juxtaposer, il semble que le concept husserlien plus tardif de Lebenswelt soit de quelque secours. Mais comprenons d’abord ce que … Lire la suite

Phénoménologie et marxisme | La genèse du monde
Phénoménologie/Phénoménologie et marxisme/Philosophie

Phénoménologie et marxisme | La genèse du monde

Rappelons que Granel considère que Marx est le penseur de structures que la forme phénoménale manifeste, y compris lorsqu’elle les inverse. Chez lui, la matérialité est ce qui se saisit immédiatement. Pour Husserl, le monde phénoménal est également affirmé comme immédiatement saisissable. Mais la phénoménologie montre que par la réduction, on peut dépasser le positivisme, … Lire la suite