Hermès-philosophe | Hommage à Michel Serres #2
Hommage à Michel Serres/Philosophie

Hermès-philosophe | Hommage à Michel Serres #2

Il y a chez Michel Serres un mode de rationalité qui ne convient peut-être pas aux associations que nous avons l’habitude d’élaborer avec trop de facilité. Forcément pour autant que Michel Serres place sous le signe de la turbulence les rapports entre éléments. La question n’est plus de savoir comment s’ordonnent les éléments dans une … Lire la suite

Homo Pontifex | Hommage à Michel Serres #1
Hommage à Michel Serres/Philosophie

Homo Pontifex | Hommage à Michel Serres #1

J’ai rencontré Michel Serres en 2006 à l’occasion de la parution de L’art des Ponts, l’un de ses plus beaux livres, peut-être le plus beau. Livre sur les Ponts mais aussi livre-Pont comme devait l’être tout livre d’après lui. Il exposait ici son « Art Philosophique », au sens où Boileau parle d’un « Art Poétique » (et de … Lire la suite

Une lecture de L’Anti-Œdipe | Désir, capitalisme et schizophrénie #3
Philosophie/Une lecture de L’Anti-Œdipe

Une lecture de L’Anti-Œdipe | Désir, capitalisme et schizophrénie #3

Le désir et l’Histoire Nous avons d’abord montré quelle était la nature réelle du désir pour ensuite nous attacher à expliquer les raisons de sa répression. Mais en suivant le fil du texte de Deleuze et Guattari, il semble que le chapitre 3 de leur ouvrage change de registre. Alors que les deux premiers chapitres … Lire la suite

Quand penser, c’est aimer | « Postcritique », Laurent de Sutter (dir.)
Lectures/Philosophie

Quand penser, c’est aimer | « Postcritique », Laurent de Sutter (dir.)

Un spectre hante l’Occident, le spectre postcritique. Quelque chose dans l’air nous faisait déjà sentir le vent de cette révolte devant une critique devenue omniprésente, allant de la « théorie critique » à « l’esprit critique », en passant par les « études critiques », et la « critique littéraire, de cinéma, de cuisine »[1]. Ce livre, publié sous l’heureuse direction de Laurent … Lire la suite

Entretien avec Jacob Rogozinski : « La notion de dispositif de terreur me parait plus souple et plus intéressante que celle de terrorisme »
Entretiens/Philosophie

Entretien avec Jacob Rogozinski : « La notion de dispositif de terreur me parait plus souple et plus intéressante que celle de terrorisme »

Jacob Rogozinski est philosophe. Après avoir été directeur de programme au Collège international de philosophie, il a enseigné au Département de philosophie de l’Université Paris 8. Actuellement Professeur à la Faculté de philosophie de l’Université de Strasbourg, il est l’auteur de nombreux ouvrages, à savoir Le moi et la chair : introduction à l’ego-analyse (Cerf, 2006), Guérir la … Lire la suite

Presque rien | Jeu, set et Nietzsche !
Philosophie/Presque rien

Presque rien | Jeu, set et Nietzsche !

Scénographie de la balle jaune. Si les réflexions philosophico-tennistiques restent encore rares, on trouve une belle intuition chez Christophe Lamoure dans sa Petite philosophie du tennis selon qui le tennis est le sport par définition où chaque joueur et joueuse traversent « une expérience de soi, de ses puissances et de ses impuissances ». Dès lors, un … Lire la suite

Surenchérir : pourquoi le rire est-il transgressif ? #4
Philosophie

Surenchérir : pourquoi le rire est-il transgressif ? #4

Un pur rire par-delà soi : la dissémillation – Derrida et Levinas A ce point, j’aimerais dire un mot sur la définition désormais classique du rire chez Bergson. En effet, ce dernier le définit comme de la « mécanique plaquée sur du vivant. » Qu’est-ce que cela signifie ? Et bien ceci que, le vivant est animé ou avivé par … Lire la suite

Surenchérir : pourquoi le rire est-il transgressif ? #3
Philosophie/Rire et transgression

Surenchérir : pourquoi le rire est-il transgressif ? #3

L’Étourdi de Molière : la science cartésienne contre l’incon-science moliéresque Si le rire donne au sujet la chance, par ses traits d’esprit, de retrouver son latin, soit sa vérité (en tant que dévoilement de soi), c’est précisément parce que le rire est toujours déjà double. Une « convulsion », comme dit Baudelaire. En sorte que ce dernier écrit … Lire la suite

Le philosophe face à son temps : à propos de Kant et Nietzsche
Philosophie

Le philosophe face à son temps : à propos de Kant et Nietzsche

Dans Après Nietzsche, Giorgio Colli écrit la chose suivante : « Mieux aurait valu pour lui de lire le « Times » chaque matin, comme l’avait fait Schopenhauer, à la recherche de la nature humaine. Il y aurait trouvé matière plus vivante[1] ». Il est bien sûr question — avec une certaine injustice derrière cette attaque gratuite — de … Lire la suite

Surenchérir : pourquoi le rire est-il transgressif ? #2
Philosophie/Rire et transgression

Surenchérir : pourquoi le rire est-il transgressif ? #2

Deviens ce dont tu ris avec bonne conscience  C’est sur ce rire libérateur, que j’aimerais désormais m’attarder. Car en quoi le rire peut-il être, comme on dit, un exutoire ? Partons de Nietzsche : « Rire signifie : se réjouir d’un préjudice, mais avec bonne conscience. »[1]De quelle réjouissance parle-t-on ici ? De quelle réjouissance maligne, se réjouissant du malheur des … Lire la suite