Philosophie de l’empathie | Contre Heidegger, Sartre et Merleau-Ponty
Phénoménologie/Philosophie/Philosophie de l'empathie

Philosophie de l’empathie | Contre Heidegger, Sartre et Merleau-Ponty

Que disent-ils ? Nous pouvons lire maintes critiques et reproches fait à la notion d’empathie chez Husserl, à l’image de Heidegger. Heidegger lit Husserl de sorte à s’opposer à cette notion, de manière radicale. L’empathie veut dire le partage de ce que l’autre éprouve ; or, d’après Heidegger, Husserl pense la séparation absolue des consciences. Dès … Lire la suite

Magritte, une esthétique du mot
Arts/Esthétique/Expositions/Musées/Philosophie

Magritte, une esthétique du mot

Une œuvre à problème Héritier d’un surréalisme à la Georgio de Chirico, Magritte n’a pas immédiatement théorisé ses œuvres. Elles donnaient d’abord à voir une prédominance de l’absurde, les scènes représentées provenaient plutôt d’un jeux avec les attentes du spectateur que d’une origine purement conceptuelle. La composition conceptuelle viendra à partir de Les Vacances de … Lire la suite

Nietzsche, médecin de la modernité
Philosophie

Nietzsche, médecin de la modernité

« Serait-ce que notre culture moderne manquerait de « philosophie » ?[1] » questionne Nietzsche. La philosophie n’est pas absente, elle est même sur-représentée mais surtout utilisée à mauvais escient. Ce qui manque pour Nietzsche, c’est une philosophie puissante, affirmatrice de la positivité de la vie et de valeurs. La foi du dernier homme en un relativisme forcené, ce nihilisme … Lire la suite

Philosophie de l’empathie | Eléments husserliens
Phénoménologie/Philosophie/Philosophie de l'empathie

Philosophie de l’empathie | Eléments husserliens

Solipsisme impossible. Dans la phénoménologie, l’empathie est une notion bien plus fondamentale, car elle est au fondement de la relation à l’autre universellement. Elle permet de rendre compte de la relation à autrui, de la relation de l’ego à l’alter ego. L’empathie permet d’emblée de taire les objections contre l’ego, criant au solipsisme pour montrer … Lire la suite

Variations sur Jod | Les plis du corps
Esthétique/Philosophie/Variations sur Jod

Variations sur Jod | Les plis du corps

Affect. « Le jeune homme sourira sur la toile autant que celle-ci durera. Le sang bat sous ce visage de femme[1]». La passion exprimée par ces deux personnages, ces deux formes apparemment humaines n’est ni sexuelle ni sexuée, qui plus est, ni asexuelle ni asexuée. Qu’importe que nous ayons là des humains : puissance et courbures … Lire la suite

Philosophie de l’empathie | Préambule historique
Phénoménologie/Philosophie/Philosophie de l'empathie

Philosophie de l’empathie | Préambule historique

Scénographie. La phénoménologie apparaît comme étant une branche de la philosophie uniquement tournée vers l’épistémologie. La question de l’étude des phénomènes touche à proprement parler à la connaissance et les sciences. Comment connaître ces choses qui se donnent à ma conscience perceptive ? Or, il y a comme une politique dans la phénoménologie husserlienne, notamment dans la … Lire la suite

Philosophiae consolationis | «Le temps de la consolation», de Michael Foessel
Lectures/Philosophie

Philosophiae consolationis | «Le temps de la consolation», de Michael Foessel

« Le concept s’affaire toujours autour d’une blessure » écrivit, un jour, Jacques Derrida. C’est que le réel est tragique. Il est une plaie, mais le mouvement du concept sert à (ré)concilier, à refermer la plaie. La consolation pourrait être de ces concepts, ou du moins tel que l’établit le projet présenté dans Le temps de la consolation. Nous traversons, plus que jamais … Lire la suite

Les philosophes de Zootopie
Cinéma/Philosophie/Pop Philosophy

Les philosophes de Zootopie

Depuis quelques années, certains dessins animés de Walt Disney proposent une certaine vision du monde, de l’époque et de l’homme moderne. Le dernier en date, Zootopie, possède un ton proche des Fables de La Fontaine, où les animaux, servant d’allégories, décrivent des types d’hommes. Mais au-delà de ces considérations, ce sont véritablement de philosophies qui … Lire la suite

La Violence dans « En Finir avec Eddy Bellegueule » d’Édouard Louis
Littérature

La Violence dans « En Finir avec Eddy Bellegueule » d’Édouard Louis

Ça commence par des insultes qui se répètent avec insistance. Puis des coups. Les mains et les pieds. Un enfant s’oppose à un autre devant des camarades médusés et hystériques; les cris redoublent. L’affrontement aura lieu. C’est sûr. Il faut déjà en découdre. Le groupe maintient avec fermeté le cercle clos. Des surveillants alarmés séparent … Lire la suite