Philosophie de l’empathie | Contre Heidegger, Sartre et Merleau-Ponty
Phénoménologie/Philosophie/Philosophie de l'empathie

Philosophie de l’empathie | Contre Heidegger, Sartre et Merleau-Ponty

Que disent-ils ? Nous pouvons lire maintes critiques et reproches fait à la notion d’empathie chez Husserl, à l’image de Heidegger. Heidegger lit Husserl de sorte à s’opposer à cette notion, de manière radicale. L’empathie veut dire le partage de ce que l’autre éprouve ; or, d’après Heidegger, Husserl pense la séparation absolue des consciences. Dès … Lire la suite

Philosophie de l’empathie | Eléments husserliens
Phénoménologie/Philosophie/Philosophie de l'empathie

Philosophie de l’empathie | Eléments husserliens

Solipsisme impossible. Dans la phénoménologie, l’empathie est une notion bien plus fondamentale, car elle est au fondement de la relation à l’autre universellement. Elle permet de rendre compte de la relation à autrui, de la relation de l’ego à l’alter ego. L’empathie permet d’emblée de taire les objections contre l’ego, criant au solipsisme pour montrer … Lire la suite

Philosophie de l’empathie | Préambule historique
Phénoménologie/Philosophie/Philosophie de l'empathie

Philosophie de l’empathie | Préambule historique

Scénographie. La phénoménologie apparaît comme étant une branche de la philosophie uniquement tournée vers l’épistémologie. La question de l’étude des phénomènes touche à proprement parler à la connaissance et les sciences. Comment connaître ces choses qui se donnent à ma conscience perceptive ? Or, il y a comme une politique dans la phénoménologie husserlienne, notamment dans la … Lire la suite

Entretien avec Jean-Clet Martin : « Etre philosophe et deleuzien veut dire pour moi entrer dans une pensée en acte »
Entretiens/Philosophie

Entretien avec Jean-Clet Martin : « Etre philosophe et deleuzien veut dire pour moi entrer dans une pensée en acte »

Jean-Clet Martin est philosophe et écrivain. Ancien Directeur de programme au Collège International de Philosophie, il est l’auteur d’une oeuvre importante, entre autres Deleuze (Éditions de L’éclat), Enfer de la philosophie (Léo Scheer) ou La chambre (Léo Scheer). Le 15 mars 2016, il a publié Le siècle deleuzien (Editions Kimé) dans la collection «Bifurcations» qu’il dirige, l’occasion pour nous d’une discussion autour … Lire la suite

Phénoménologie et marxisme | Une dialectique de la dialectique
Phénoménologie/Phénoménologie et marxisme/Philosophie

Phénoménologie et marxisme | Une dialectique de la dialectique

Comment lier cette conception d’un sujet support de toute signification avec les aboutissements de la dialectique marxienne, selon laquelle  le matériel est le socle sur lequel va se bâtir l’idéel ? Pour éviter de simplement les juxtaposer, il semble que le concept husserlien plus tardif de Lebenswelt soit de quelque secours. Mais comprenons d’abord ce que … Lire la suite

Phénoménologie et marxisme | La genèse du monde
Phénoménologie/Phénoménologie et marxisme/Philosophie

Phénoménologie et marxisme | La genèse du monde

Rappelons que Granel considère que Marx est le penseur de structures que la forme phénoménale manifeste, y compris lorsqu’elle les inverse. Chez lui, la matérialité est ce qui se saisit immédiatement. Pour Husserl, le monde phénoménal est également affirmé comme immédiatement saisissable. Mais la phénoménologie montre que par la réduction, on peut dépasser le positivisme, … Lire la suite

Phénoménologie et marxisme | Deux visions du monde
Phénoménologie/Phénoménologie et marxisme/Philosophie

Phénoménologie et marxisme | Deux visions du monde

Partons d’un constat simple : le marxisme et la phénoménologie sont tous deux des Weltanschauungen (visions du monde). Concevoir le monde, c’est se re-présenter une présentation immédiate, ou ce que la phénoménologie nomme donation. Le monde est donné d’emblée comme il y a. Mais cette immédiateté doit se structurer, et ce es gibt originaire doit se … Lire la suite

Phénoménologie et marxisme | Introduction
Phénoménologie/Phénoménologie et marxisme/Philosophie

Phénoménologie et marxisme | Introduction

Le lien entre le marxisme et la phénoménologie semble d’abord artificiel, voire outré. D’un côté, une théorie économique et politique développée par Karl Marx au milieu du XIXe siècle, de l’autre une discipline fondée par Edmund Husserl dans les premières années du XXe siècle. Quelques décennies les séparent, Husserl n’a pas été un grand lecteur … Lire la suite

Husserl et Descartes | Approches critiques
Husserl et Descartes/Phénoménologie/Philosophie

Husserl et Descartes | Approches critiques

Husserl, critique de Descartes. Husserl ne cherche pas à procéder à une telle déduction du critère, il lui reproche un « réalisme transcendantal ». Il ne reste donc que l’idée de Dieu qui ne vient que de Dieu lui-même: Husserl prend congé de Descartes. Il ne le suit pas dans le travail de déduction métaphysique de la règle … Lire la suite

Husserl et Descartes | La question de l’évidence
Husserl et Descartes/Phénoménologie/Philosophie

Husserl et Descartes | La question de l’évidence

L’évidence cartésiano-husserlienne. La notion cartésienne de l’ego cogito est évidente et évidentissime. L’évidence est le critère ultime de vérité. A la différence de Descartes, Husserl veut redéfinir l’évidence non pas comme modalité subjective ou comme propriété du jugement, mais comme mode d’être de l’étant en tant qu’il vient à la connaissance pour ce qu’il est et … Lire la suite