Derniers Articles
Presque rien | Le silence du lapin
Philosophie/Presque rien

Presque rien | Le silence du lapin

Ça crie, ça hurle, ça vocifère, ça braille, ça piaille, ça s’égosille, ça s’époumone. Inlassablement, nous entendons les plaintes et les reproches faits aux sociétés contemporaines qui se complaisent dans l’agitation permanente, dans un brouhaha chaotique. Buzz, wizz, notifications, sonneries, klaxons et alertes en tout genre. Il ne se passe pas une journée sans que … Lire la suite

Entretien avec Olivier Lexa : « Dans l’histoire de l’opéra, Monteverdi et Wagner sont peut-être les deux plus grands inventeurs »
Entretiens/Philosophie

Entretien avec Olivier Lexa : « Dans l’histoire de l’opéra, Monteverdi et Wagner sont peut-être les deux plus grands inventeurs »

Olivier Lexa est metteur en scène, dramaturge et écrivain. Actuellement doctorant en histoire, sous la direction de Philippe Jockey à l’Université Paris-Nanterre (titre de sa thèse : Orphée, figure de l’Occident : de la secte archaïque à l’art total (VIIIe av. J.-C. – 1600), il collabore dans nos pages, notamment dans la rubrique Musique et opéra. Il a travaillé pour le … Lire la suite

Le droit après la loi | « Après la loi », de Laurent de Sutter
Lectures/Philosophie

Le droit après la loi | « Après la loi », de Laurent de Sutter

« Ce que l’ontologie nous apprend, c’est à ne pas la soupçonner, c’est-à-dire arriver au moyen de la hache ontologique à trancher toujours entre ce qui est conforme à l’être et ce qui ne l’est pas, en appelant “juste” ce qui l’est. Mais il est évident que ce n’est pas tenable, et la modernité le sait. » … Lire la suite

« Orphée et Euridice » à la Scala : Platon au Siècle des Lumières
Musique/Opéra/Philosophie

« Orphée et Euridice » à la Scala : Platon au Siècle des Lumières

Comment cacher son bonheur à l’idée d’inaugurer une rubrique dédiée à l’opéra, dans une remarquable revue de philosophie, par quelques mots portant sur une telle production d’Orphée et Euridice de Christoph Willibald Gluck et Ranieri de’ Calzabigi versus Pierre-Louis Moline ? Rares sont les titres catalysant à ce point les mutations philosophiques de leur siècle. Non … Lire la suite

Eclipse(s) de la nature
Philosophie

Eclipse(s) de la nature

« Car il n’y a point de paix ni de droit dans les éléments naturels. » (Bernard-Marie Koltès, Dans la solitude des champs de coton) La nature n’existe pas. Précision : c’est la conception communément partagée de la nature qui n’existe pas. Le caractère « fourre-tout » du concept de nature est coupable de cette situation, la faisant correspondre tantôt … Lire la suite

Nietzsche, Hegel et l’histoire | La question du progrès et l’éternel retour
Nietzsche Hegel et l'histoire/Philosophie

Nietzsche, Hegel et l’histoire | La question du progrès et l’éternel retour

II.   La question du progrès 1.      Entéléchie de la philosophie de l’histoire : progrès et réalisation Hegel, comme nous allons le montrer, est un penseur du processus. Autrement dit, pour le dire grossièrement, il considère que l’histoire avance selon un processus de progression visant la réalisation de l’Esprit car « l’objet de l’esprit est de se … Lire la suite

Catharsis, hybris et hêdonè : « Je suis un pays » de Vincent Macaigne à la Filature
Philosophie/Théâtre

Catharsis, hybris et hêdonè : « Je suis un pays » de Vincent Macaigne à la Filature

« Il n’est pas contraire à la raison que je préfère la destruction du monde entier à l’égratignure de mon doigt. Il n’est pas contraire à la raison que je choisisse ma ruine totale pour empêcher le moindre déplaisir d’un Indien ou d’une personne qu’est m’est entièrement inconnue. Il est même aussi peu contraire à … Lire la suite

Une étrange conférence…
Philosophie

Une étrange conférence…

Heidegger a consacré une part importante de son travail à un domaine singulier, la métaphysique. Dans son œuvre majeure Sein und Zeit, Heidegger formule l’interrogation métaphysique par excellence : la question de l’être. Mais qu’appelons-nous « métaphysique » ? Si nous sommes tentés de donner une définition à ce terme si particulier, nous allons voir qu’il n’en … Lire la suite

Politique, délire et magie : « La Tempête » de Shakespeare à la Comédie Française
Philosophie/Théâtre

Politique, délire et magie : « La Tempête » de Shakespeare à la Comédie Française

« On délire des races, des continents, des cultures. » (Deleuze et Guattari, L’Anti-Œdipe) « Je vous ai rendus fous ; Et tous ceux qui vous valent vont se pendre ou se Jeter à l’eau. » (La Tempête, Acte III, scène 3) Qu’est-ce qui s’est passé ? Sommes-nous vraiment certains d’avoir vu ce que nous croyons avoir vu ? Tout cela … Lire la suite