La langue médicale de Nietzsche
Philosophie

La langue médicale de Nietzsche

Lire un philosophe c’est se mettre en contact avec une langue : chaque philosophie est une autre manière de dire le monde. Le philosophe développe sa langue, son vocabulaire, son style d’expression pour construire son propos, lui procurer une cohérence quasi-systématique, permettant de faire œuvre – de faire corps. Pour Nietzsche, l’idée de penser ses œuvres … Lire la suite

Nietzsche, médecin de la civilisation
Philosophie

Nietzsche, médecin de la civilisation

Nietzsche comprend « le philosophe comme médecin de la civilisation[1] » : le rôle du philosophe est civilisationnel, c’est-à-dire qu’il a pour fonction et pour travail d’être médecin de la civilisation[2] de laquelle il est issu, dans laquelle il existe et laquelle lui succédera.  Qu’est-ce à dire ? Le philosophe ne doit donc pas être un roi, car il … Lire la suite

Nietzsche, médecin de la modernité
Philosophie

Nietzsche, médecin de la modernité

« Serait-ce que notre culture moderne manquerait de « philosophie » ?[1] » questionne Nietzsche. La philosophie n’est pas absente, elle est même sur-représentée mais surtout utilisée à mauvais escient. Ce qui manque pour Nietzsche, c’est une philosophie puissante, affirmatrice de la positivité de la vie et de valeurs. La foi du dernier homme en un relativisme forcené, ce nihilisme … Lire la suite